La Violence – Clinique du lien social

1er colloque de psychanalyse – Samedi 3 mai 2003
de l’Association des Forums du Champ Lacanien de Wallonie (Belgique)

En  collaboration  avec le Thiniheid  (Verviers)

ARGUMENT

Aujourd’hui plus que jamais, la violence fait symptôme dans la civilisation. Il y a la violence des guerres et aussi, plus près de nous, la violence dans la vie quotidienne. Sur cette question qui concerne chacun, la psychanalyse peut-elle apporter un éclairage qui lui soit propre?La violence n’est pas un concept répertorié en psychanalyse. Par contre, la dimension de la violence se retrouve à tous les niveaux, qu’on évoque l’agressivité, le couple haine-amour, le sadisme et le masochisme, le passage à l’acte et l’acting out, la pulsion de mort et la pulsion de vie, la jouissance et le désir…Si la violence est pulsionnelle, elle se transforme selon les états de la civilisation. C’est ce que faisait valoir Freud en 1929 dans « Malaise dans la civilisation » et en 1932 dans « Pourquoi la guerre? » Où en est-on aujourd’hui?De son côté, Lacan a inventé, dans son Séminaire « L’envers de la psychanalyse », en 1969, une théorie des discours en tant qu’ils fondent le lien social. C’est ce que nous appelons le champ lacanien. En 1972, il complète sa théorie en introduisant la notion de Discours du capitaliste . Le Discours du capitaliste, substitut du Discours du maître, comporte la forclusion de la castration. D’où une question à débattre: quel lien entre la violence d’aujourd’hui et le Discours du capitaliste? Mais nous voudrions surtout interroger les réponses, nécessairement partielles et plurielles, qui s’inventent pour y faire face.

Ouverture A. Leveaux – Ch. Demoulin
Violence, clinique et discours Christian DEMOULIN
« Les morts pour le dire » Jean-Pierre LEBRUN
Haine dans l’amour, haine de l’amour Olivia DAUVERCHAIN
Je vous dirai le titre à la fin Colette SOLER
Violence en institution Pat Jacops
« Parer au pire » Bernadette Diricq
Psychodynamique d’un auteur de violence: une étude d’un cas Willy DEPECKER
Être « braqué » : de la victime au sujet ? Nicole Malaise
Tirer sur quelqu’un Myriam TALMAZAN
Instituer : La fonction de directeur et l’intervention André LEVEAUX
Le mythe de Sisyphe Jacques Marblé
Automutilation et agressivité : le corps propre Claire MORELLE
Suicide amoureux dans la psychose Marie-Françoise HAAS
D’une dérive du discours Daniel DEMEY
Correspondance au bureau de poste – La punition Rose-Marie FRANÇOIS
Mourir, dit-elle Claude JAMART
Une adresse à la parole (non publié) Manuelle KRINGS
Colloque – Clinique du lien social : La violence (un seul fichier)